toute la chine, histoire, géographie et actualité de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, événements historiques, muraille de chine
chine .  .  .   
Histoire .  Géographie .  Interviews .  Politique .  Eco .  Culture .  Société .  Education .  Tourisme .  Cinéma (+) .  Histoire .  Science .  Sport .  Liens (+) .  Forum .  Contacts


NEWSLETTER Votre e-mail  
 Société

Accueil > Société

Alerte au lait de bébé : avec Sanlu, point de salut !
Sanlu, un des leaders chinois des produits laitiers se retrouve au coeur de la tourmente. (16/09/08)
21/10/2008


En partenariat avec :



En effet, la mélamine retrouvée dans son lait en poudre est à l'origine de nombreux décès de nourrissons ces dernières semaines. Cet exemple illustre une fois de plus, l'importance du contrôle qualité.

La série noire des produits alimentaires frelatés made in China se rappelle à notre mauvais souvenir -depuis 4 ans, elle n'a jamais cessé de sévir. En 2004, c'était un lait en poudre maternisé qui avait tué au moins 13 poupons (et sans doute bien plus). En 2006, des sirops et dentifrices au diéthylène, produit qui est plus à sa place dans l'antigel. 2007 voyait défiler les champignons plombés et la pâtée pour animaux à la mélamine, et début 2008, les raviolis aux pesticides exportés au Japon.

Et revoici à présent, le lait en poudre maternisé qui tue. Entre Anhui, Gansu et 10 autres provinces, on recense 59 cas, 13 cette semaine, dont un mortel - de bébés ayant développé des calculs rénaux. Le ministère accuse la mélamine, base plastique qui contrefait une protéine alimentaire, mais avec cet effet nocif qui éradiqua l'an passé des milliers de chiens et chats aux USA. Détail insolite : Sanlu (Hebei), la firme responsable n'est pas comme en 2004, une PME fantaisiste mais une maison respectée, spécialiste du bon marché. Elle est d'ailleurs depuis 2005, filiale à 43% du groupe néo-zélandais Fronterra, n°1 mondial (33% du marché laitier). Sanlu s'est empressé de rappeler, autant que faire se peut, les 700 tonnes de poudre en circulation, et crie à la contrefaçon.

Mais est-ce bien le cas? Sanlu fut déjà «pincée » en 2005 à Tianjin, pour des centaines de caisses de yoghourt aux étiquettes frauduleuses. D'autre part, l'AQSIQ (Administration pour le contrôle de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine) a reçu une dénonciation affichée sur son site web, contre Wei Dehua, directeur d'un de ses centres de collectes dans le Jiangsu, accusé avec les fermiers d'avoir rallongé le lait frais avec de l'eau, des poudres végétales, des édulcorants et la mélamine, afin de gagner plus qu'ils n'avaient produit? L'AQSIQ mène l'enquête et a promis un châtiment exemplaire aux responsables.

Détail piquant : Sanlu était fournisseur officiel du programme spatial chinois. Il semble désormais improbable que son lait demeure au menu des cosmonautes, lors du 3ème vol habité, le 25/09 !


Le Vent de la Chine

   




Lire les autres brèves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  géographie  actualité  livres  musique en chine,  cinéma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english