toute la chine, histoire, géographie et actualité de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, événements historiques, muraille de chine
chine .  .  .   
Histoire .  Géographie .  Interviews .  Politique .  Eco .  Culture .  Société .  Education .  Tourisme .  Cinéma (+) .  Histoire .  Science .  Sport .  Liens (+) .  Forum .  Contacts


NEWSLETTER Votre e-mail  
 Société

Accueil > Société

Le silence retombe sur les parents des écoliers décédés
Trois mois après le séisme meurtrier du Sichuan, les autorités et la police ont réduit au silence les parents qui avaient manifestés à la suite de la catastrophe. 05/09/2008
21/10/2008



"Je ne peux pas vous parler maintenant, ce n'est pas le bon moment, n'appelez plus s'il vous plaît", voici ce qu'a déclaré You Zhenghua qui a sorti des gravas sa fille âgée de 14 ans. Elle est aujourd'hui étroitement surveillée par la police. En effet, les forces de l'ordre se sont montrées persuasive pour faire taire les "mécontents". Un homme déclare, "C'est évident que la construction au rabais y était pour quelque chose" malgré les représailles, la tension reste vive et les explications se font attendre.

Bien que des indemnités aient été distribuées, les parents veulent que justice soit faite. D'ailleurs, un commerçant explique, "Les familles ont acceptées les dédommagements car la police sait se montrer très menaçante. Lorsqu'ils acceptent l'argent, on leur demande de rester tranquilles, de ne pas donner d'interviews aux médias".

Selon la presse, les sommes perçues atteindrait les 32.000 yuans soit environ 3200 euros mais certains habitants racontent que certains parents ont touchés près de 170.000 yuans. Néanmoins l'argent ne remplace pas les vies des milliers d'enfants morts dans les 7000 établissements scolaires qui se sont effondrés.

Quelques semaines après les protestations, les individus ayant portés secours et soutiens aux parents "rebelles" se sont vus mis en examen pour "possession illégale de secrets d'état" ou bien "troubles à l'ordre public". Pékin a fait main basse sur la presse et les habitants du Sichuan afin que rien ne sorte du pays. Le gouvernement a cependant autorisé les parents a adoptés des orphelins ainsi qu'avoir leur propre enfant.


Céline Tabou

   




Lire les autres brèves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  géographie  actualité  livres  musique en chine,  cinéma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english