toute la chine, histoire, géographie et actualité de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, événements historiques, muraille de chine
chine .  .  .   
Histoire .  Géographie .  Interviews .  Politique .  Eco .  Culture .  Société .  Education .  Tourisme .  Cinéma (+) .  Histoire .  Science .  Sport .  Liens (+) .  Forum .  Contacts


NEWSLETTER Votre e-mail  
 Interviews

Accueil > Interviews

Chocolate, une petite touche française pour le design en Chine
Basée à Shenzhen,l'agence Chocolate est une référence en matière de design en Chine. De grands groupes, comme Alcatel ou Packward Bell, n'ont pas hésité à faire appel à leur expertise. Rencontre avec Valérie Nomain, l'un des fondateurs.
27/09/2007


L'équipe Chocolate en plein travail
crédits : Chocolate Agency




Le design est souvent l'élément final qui détermine ou non les succès futurs d'un produit. Pour certains, les passionnés, il permet également d'exprimer ses idées, émotions voire un idéal. Les membres de l'agence Chocolate font partie de ceux-là. Basée à Shenzhen et composée d'une équipe franco-chinoise, l'entreprise fait face au défi chinois, son marché en pleine croissance et ses besoins en perpétuelle évolution. Rencontre avec Valérie Nomain, l'une des personnes à l'origine du projet Chocolate, et qui a accepté de parler de son agence ainsi que de la place du design dans l'Empire du milieu.

Toute la Chine : Bonjour Valérie, pouvez-vous nous présenter l'agence Chocolate ?

Valérie Nomain : Chocolate est une agence de marketing et design basée à Shenzhen qui s'adresse aux sociétés recherchant un service de qualité à dimension internationale en Asie. Notre force vient de notre passion réelle pour le design et les marques innovantes et créatives. Nous couplons la créativité et le talent de nos designers avec une réflexion marketing stratégique.

Ce que nous apportons d'unique aussi sur le marché est la combinaison parfaite d'une équipe mixte avec 50% de Français et 50% de Chinois. Nos clients profitent donc de ce métissage qui génère une créativité étonnante et qui exprime une vision nouvelle et globale du design dans le monde.

La preuve que cela fonctionne : nous venons de remporter deux prix design au concours international le plus en vue pour saisir les tendances de demain. Nous ne pouvons pour le moment rien révéler dans les détails avant l'annonce officielle des organisateurs.

Nous proposons donc aux entreprises une offre très complète de services incluant la stratégie marketing, la création de concept, le design produit et les outils marketing. En fait, nous abordons les problématiques marketing selon une approche holistique, en considérant l'ensemble des interactions qui existent entre la marque, le produit et les outils marketing.

Cette force est rendue possible grâce à l'association de 3 personnes aux profils très différents : Romain Vauchez, un designer très talentueux que j'ai rencontré en Chine ; Tommy Fai, ayant une forte expérience en marketing aval et moi-même, une expertise en marketing stratégique et création de nouveaux concepts.

TLC : Un petit mot des membres de l'équipe pour se présenter ?

Valérie : « Je rêvais d'être designer étant enfant, mais les choses ont évolué autrement. Aujourd'hui j'essaie de me rapprocher de ce rêve en créant cette agence et c'est pourquoi je m'entends si bien avec le monde des créatifs tout en leur permettant de leur ouvrir une autre dimension pour exprimer leur talent. Ce que j'apprécie dans l'esprit Chocolate c'est la gestion du paradoxe : entre le pragmatisme et l'idéalisme, le professionnalisme et la créativité, le talent individuel et l'esprit d'équipe. La beauté et l'innovation réelle est toujours entre les deux. Et la Chine nous permet de gérer ces incroyables paradoxes qui ne sont que des opportunités pour créer davantage dans un contexte étonnant ».

Romain : « Je suis venu en Chine il y a 8 ans parce que je voulais découvrir l'ancienne culture chinoise, et je suis resté pour les chinois et leur façon de penser qui est très fraîche, presque candide. J'avais un poste à Shenzhen, mais rapidement j'ai ouvert ma propre agence de design, Soul Design, pour travailler en freelance en multipliant les rencontres et toujours apporter cette touche design particulière quelque soit le secteur abordé. Chocolate, cela a été l'étape suivante naturelle, un mélange unique de design idéaliste et de professionnalisme. Ici, tout le monde partage le même enthousiasme, le même esprit, la même envie de provoquer les choses ».

Tommy (traduit de l'anglais): « Avant Chocolate, j'ai travaillé dans les services marketing de grandes entreprises de l'électronique et j'adorais voir comment les produits que l'on lançait pouvaient impacter la vie des gens par leur style, leur utilité. Cela m'a donne l'envie de m'impliquer encore plus dans le design de produits, je ne souhaitais plus n'être qu'un petit maillon au sein d'une grande entreprise. J'ai rencontré Valérie et Romain qui avaient les mêmes rêves que moi alors on a décidé de se lancer ensemble ! Je viens de Hong Kong mais j'adore être en Chine, ici, tout est dynamique, tout est possible ! On peut être plus créatif, plus innovant, on est proche des fournisseurs et des matériaux, ce qui est essentiel pour nous, afin de toujours être à la pointe des nouvelles technologies, tendances ou découvertes ».

Ray (traduit de l'anglais): « J'ai récemment été diplômé de l'université Polytechnique de Tianjin, dans le nord de la Chine. Après quelques expériences dans des agences de design locales, j'étais très déçu que l'on se focalise uniquement sur la cosmétique des produits. Puis, j'ai intégré Chocolate, une agence très intéressante qui met un point d'honneur à allier l'usage à la cosmétique. Des designers de différentes origines travaillent ensemble. Nous pouvons échanger sur nos cultures, partager nos idées. Les designers français ont un sens du design très fort. Aussi, j'étais très surpris de voir que les gens de tous les services travaillent ensemble pour trouver des concepts forts et innovants. C'est une belle opportunité pour moi de travailler. La Chine est en train de devenir un gros marché potentiel pour le design, et j'espère que je pourrai faire quelque chose pour le design chinois ».

Comment et pourquoi est née Chocolate en Chine ?

La raison d'être de Chocolate est avant tout une histoire de belles rencontres, de passion pour le marketing et le design mais surtout le désir d'oser changer les choses et d'inscrire une vraie emprunte dans ce monde. Petite ou grande empreinte, cela n'a aucune importance, mais une empreinte de valeurs.

Nous pensons pouvoir exprimer nos idéaux et rêves dans les produits que nous créons, pour offrir aux gens de meilleurs produits qui leur permettent de s'exprimer et de s'identifier de plus belles manières. Notre objectif ultime est de continuer à créer de nouveaux produits sympathiques pour les gens tout en respectant l'environnement et changer les attitudes.

La Chine est un challenge car elle reste le grand industriel du monde. Elle est souvent accusée de ne pas respecter ni les droits de l'homme ni la nature. Il est donc essentiel de se battre ici et de convaincre les acteurs occidentaux et locaux de bien concevoir et industrialiser les produits en respectant les gens et l'environnement. C'est pour cela que nous nous inscrivons dans la durée et non dans un business opportuniste. Notre présence en Chine a donc un sens réel : à la fois pragmatique et idéaliste.

Aujourd'hui en moins de 10 mois, l'équipe se monte à 13 talents, taille minimum pour offrir déjà une belle dimension aux entreprises qui nous font confiance.

TLC : Rencontrez vous des difficultés particulières pour fonctionner dans l'Empire du milieu ?

Les difficultés sont liées à notre challenge et notre ambition. Premièrement, valoriser la place du design dans un monde qui fait beaucoup de copies, mais les choses évoluent et nous sommes plutôt bien accueillis car justement nous créons la différence.

Deuxièmement, pousser et inspirer le talent des gens avec leur individualité et leur créativité, lorsqu'on leur a longtemps appris que la loi de la masse est la plus forte. Et dernièrement, influencer les clients à adopter un nouvel état d'esprit qui respecte à la fois leur business, leurs ambitions et une vision plus globale et idéaliste.

Qui sont vos clients, et que recherchent-ils exactement chez vous ? (sociétés, particuliers, personnes issues de milieu sociaux favorisés ou non...)

Nos clients sont des entreprises qui sont à la recherche de différentiation et d'un design de niveau global. Ils viennent soit pour lancer une nouvelle marque, une nouvelle gamme de produits demandant une identité forte, soit pour rafraîchir leur style actuel que ce soit en design graphique ou design industriel. Quelque soit leur image et leur stratégie, ils viennent pour notre style très tendance et high-tech, notre niveau de créativité et nos conseils en marketing stratégique.

Plus qu'un simple design, ils veulent la garantie d'une solution impactante sur le marché qui boostera leur business et leur image. Cela passe donc pour un positionnement stratégique qui allie l'usage à la cosmétique. Chez Chocolate, la forme a toujours un double intérêt : servir un usage particulier et exprimer une émotion forte. Les deux associés créent un vrai concept.

Nous servons les grandes comme les petites entreprises, cela n'a aucune importance, seul le désir d'évoluer compte : les noms déjà connus comme Alcatel, Packard Bell, TCL ou les nouvelles marques comme Tintamar, Swiss Charger ou encore les ODMistes sans marque tels que Keenhigh et Macpower par exemple.

TLC :Parlons du design en Chine, est-ce un secteur avec une forte demande ?

Le design en Chine commence à devenir quelque chose de crucial. C'est un sujet très en vogue justement à cause de la mauvaise image de la Chine qui fait de la copie depuis des années. Les sociétés sérieuses et qui voient à long terme savent que la Chine doit trouver son propre mode d'expression. En attendant, les entreprises locales sont donc en demande croissante de design nouveau pour exporter à l'international leurs produits et leurs marques. La demande vient aussi de sociétés étrangères dont la production est implantée en Chine et qui ont besoin d'une conception design proche de leurs usines. Nous sommes donc une sorte de pont entre l'Orient et l'Occident, dans un sens et dans l'autre.

TLC : Concernant les goûts des clients, y a t-il de grandes tendances, des effets de mode, ou est-ce que chacun demande des choses particulières ?

Avant de faire de la créativité pure, nous suivons et analysons les tendances du marché international et local. Nous intervenons davantage en offrant des conseils stratégiques et de fortes recommandations sur notre connaissance des tendances générales et notre compréhension du client. Le design fait clairement partie d'un monde global très sensibilisé et en interaction avec divers domaines, donc nous expérimentons que même en partant d'une demande particulière, nous aboutissons très vite à des propositions globales mais qui doivent s'adapter à l'esprit de la marque et de la ligne de produits.

Les tendances et effets de mode sont très souvent crées par les secteurs classiques qui créent les tendances : la mode, la décoration intérieure, le mobilier....et nous devons observer ces domaines même si un projet concerne le design d'un téléphone portable, d'un MP3, d'un sac de sport...

Le design se doit donc de créer quelque chose de nouveau tout en surfant sur les tendances d'aujourd'hui et de demain, voire créer de nouvelles tendances dans un esprit audacieux de rupture avec les effets de mode.

TLC : Quel type de design marche le mieux dans l'Empire du milieu ? Savez-vous pourquoi ?

Le design qui est d'actualité aujourd'hui est celui venant des grandes marques occidentales, c'est-a-dire un design à visée globale et non locale. La raison est que les Chinois eux-mêmes donnent plus de crédibilité aux marques étrangères pour leur qualité, technicité et leur côté ?fashion'.

Par exemple, si nous regardons dans l'une des industries les plus importantes en matière de tendance et de haute consommation, le téléphone portable, les grandes marques occidentales ont détrôné les marques locales. La raison est qu'elles véhiculent exactement une image de qualité, fiabilité et de ?mode'. Mais je pense qu'un jour la Chine trouvera son identité en terme de design une fois qu'elle aura accepté et intégré son fabuleux patrimoine culturel et artistique. Elle devra néanmoins dépasser le challenge de sa mauvaise réputation en terme de qualité.

TLC : L'évolution du design en Chine est-elle influencée par l'évolution de la société chinoise ? Si oui, comment cela se traduit-il ?

Bien-sûr, il y a une forte interaction entre l'évolution de la société chinoise et du design en Chine. La société chinoise s'occidentalise de jour et en jour et le goût des personnes avec en parallèle. Les attentes sont donc de plus en plus proches de celles des pays européens. Le succès du design suédois avec l'implantation de Ikea en Chine en est un excellent exemple. Les jeunes mariés achètent aujourd'hui plus du Ikea que du mobilier traditionnel Chinois. La société chinoise est en pleine accélération vers un modèle plus occidental avec la prise en compte croissante des besoins individuels et d'une orientation plus ?life style' du quotidien. Shanghai en est le précurseur avec un mode de vie plus équilibré entre le travail, les obligations familiales et les activités individuelles.

TLC : Avez vous un message à faire passer à nos lecteurs ?

Nous sommes ouverts à tout talent particulier et idées nouvelles qui correspondent à notre esprit idéaliste et pragmatique. Nous restons donc disponible pour tous ceux qui ont envie de faire partager leur vision des choses, leurs rêves et faire avancer le monde et orienter la Chine vers des choix positifs le mieux possible.

N'hésitez pas a me contacter a l'adresse suivante : valerie.nomain@chocolate-agency.com et venir visiter notre site www.chocolate-agency.com et notre agence. Nos portes sont toujours ouvertes.



Nicolas Jucha

   




Lire les autres brèves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  géographie  actualité  livres  musique en chine,  cinéma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english