toute la chine, histoire, géographie et actualité de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, événements historiques, muraille de chine
chine .  .  .   
Histoire .  Géographie .  Interviews .  Politique .  Eco .  Culture .  Société .  Education .  Tourisme .  Cinéma (+) .  Histoire .  Science .  Sport .  Liens (+) .  Forum .  Contacts


NEWSLETTER Votre e-mail  
 Economie

Accueil > Economie

Un paradis spiritueux à Canton
Au bord d'une grande artère de Canton, avec 5600m², ZWMQ, Zhong wai ming qiu, le magasin d'alcools inauguré ce 19/09, se veut le plus grand du pays. Il ressemble plus à un salon professionnel, avec ses stands « Argentine », « Allemagne », « Italie » ou «
19/09/2007


En partenariat avec :


En 1991, Wang Huidong, à la tête de la firme d'Etat, répond à l'appel de Deng Xiaoping, de privatiser : il obtient la propriété du groupe, sans bourse délier, d'une mairie soulagée de se défaire de ses firmes, toutes déficitaires (ou cachant leurs profits).

Propriétaire, Wang commande Cognacs et Whiskies de marque, visant le haut de gamme. Fin des années '90, il vend les vins chinois puis, en 2002, ceux importés (15% du marché). En décembre 2006, il contrôle au Guangdong, 31 magasins. En alcool importé, presque tout en Cognac, il a vendu l'an passé pour 1,5M€.

C'est alors que tout explose: en juin 2007, ZWMQ est passé à 70 magasins, sans compter le nouveau « vaisseau amiral ». En trois missions d'achat en Europe, il a rentré 300.000 bouteilles (20 conteneurs), le triple de l'an passé. En 2008, il veut passer au rythme de croisière : commander ce volume chaque mois, et ouvrir à Shanghai-Pudong, et à Pékin, à temps pour les Jeux Olympiques de 2008?

Toute cette activité, bien sûr, cache des secrets. Peterson Wines, par exemple, groupe de Hong Kong qui entre-temps a repris en sous-main 55% de ZWMQ, doublant ou triplant les 2M€ du capital enregistré. Avantage: échapper à l'impôt, mais aussi, probablement, permettre à un groupe local, le véritable investisseur, de contourner les contrôles et interdictions locales.

Afin de fidéliser la clientèle, Wang a développé une subtile politique de prix. Le Puy, son produit-phare, un vin de pays bien présenté est facturé à haut prix -70€. Mais sur tous les grands vins, il limite le profit à 30%, afin de maintenir des tarifs bas, en dépit des 40% de taxe. Il dispose aussi d'un club de gastronomie et tâte-vin, réservé aux bons acheteurs.

Un autre groupe partenaire émerge: United Spirits (Inde), n°3 mondial, qui dès 2008, écoulera à travers son réseau son catalogue de vins et alcools mondiaux et indiens, ce qui pourrait lui ouvrir des crédits pour accélérer son implantation nationale. Enfin, ZWMQ dispose d'un ultime atout : le laboratoire d'analyse de l'association nationale des professionnels de l'alcool, qui analyse les échantillons et détecte les contrefaçons. Ainsi, Wang appose son label d'authenticité aux produits en vente dans son réseau - garantissant ainsi leur qualité : service rare, en Chine !

Le Vent de la Chine

   




Lire les autres brèves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  géographie  actualité  livres  musique en chine,  cinéma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english