toute la chine, histoire, géographie et actualité de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, événements historiques, muraille de chine
chine .  .  .   
Histoire .  Géographie .  Interviews .  Politique .  Eco .  Culture .  Société .  Education .  Tourisme .  Cinéma (+) .  Histoire .  Science .  Sport .  Liens (+) .  Forum .  Contacts


NEWSLETTER Votre e-mail  
 Histoire

Accueil > Histoire > Les dynasties chinoises


La Dynastie Shang
Succédant à la dynastie Xia, qui s'est terminée par le renversement d'un souverain tyran, la dynastie Shang marque une première rupture dans l'Histoire de la Chine : des preuves archéologiques contrastant avec le côté mythique de Xia.
08/09/2007


Un tripode en bronze de l'époque Shang, qui était utilisé pour les sacrifices humains
crédits : Université Lyon II




La dynastie Shang est donc la première dynastie riche en vestiges archéologiques et en témoignages écrits. Cette dynastie met ainsi fin aux mythes et légendes qui peuplaient la dynastie Xia et qui ne permettaient pas de savoir avec précision ce qui s'était réellement passé à cette époque.

Développement des villes, de l'usage du bronze et de la calligraphie

La dynastie Shang s'étend de 1766 à 1122 avant J. -C. mais certains spécialistes de la Chine pensent que la dynastie a commencé en 1570 av. J. -C. et se termina en 1045 av. J. -C.

Le territoire contrôlé par les Shang partait de la plaine du fleuve jaune aux régions du Henan, Hubei et Shandong.

Le pouvoir royal se trouvait à Yin (actuelle Anyang) près de la frontière du Henan. Le territoire Shang était divisé en quatre zones (si qu), appelée aussi «quatre pays» car chaque axes du territoire Shang était dirigé vers l'un des quatre points cardinaux.

D'après la mythologie chinoise, Tang Le Victorieux serait le fondateur de la dynastie Shang. Bien que certains pensent que ce soit un «leader rebelle» ayant détrôné le dernier empereur Xia, le réel fondateur de la dynastie.

La dynastie Shang permit de développer les villes, le bronze et l'écriture chinoise, encore bien archaïque. La dynastie est surtout connue pour son nombre important d'empereurs en 630 ans. Le premier fut Cheng Tang (-1767/-1753) et le dernier Di Xin (-1154/-1122), entre ces deux empereurs on compte vingt huit souverains ayant régné.

Une religion sophistiquée

Un système spécifique avait été mis en place, avec d'un côté les classes aristocratiques, de l'autre les classes paysannes et agricoles. Mais il apparaît une classe importante dans la vie des chinois de la dynastie Shang : les religieux. Ceux-ci avaient pour tâche précise la divination sur des os d'animaux (cerfs, moutons, boeufs mais aussi carapaces de tortues).

Les prêtres faisaient appel aux divinités et aux ancêtres. Au sein d'une société polythéiste, le dieu le plus important était Di, appelé aussi le Haut Dieu, le dieu Suprême dominateur. Ce dieu si respecté pouvait provoquer des catastrophes naturelles, des maladies et des guerres. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il n'était pas appelé par les prêtres lors des divinations.

Il s'avère que la religion des Shang est complète : en plus des dieux, il y a les ancêtres, au nombre de six. Ils protégeaient le roi et s'occupaient uniquement de lui (naissance, santé et divination). Il y a deux types d'ancêtres, les prédynastiques (Shang Jia, Bao Yi, Bao Bing, Bao Ding, Shi Ren, Shi Gui s'occupaient du roi) et les royaux. On leur donnait des pouvoirs divers comme contrôler le présent, provoquer des guerres et donner des maladies.

La divination pour communiquer avec les Dieux

Les croyances étaient aussi diverses que leurs dieux et ancêtres. Les hommes de cette période pensaient qu'il existait une vie après la mort ainsi que des puissances naturelles dans le monde souterrain. Ces puissances naturelles étaient symbolisées par des dieux : Tu (le sol), Ri (le soleil ou jour) et He (le fleuve).

La divination permet de communiquer avec les dieux pour savoir ce qu'ils pensent. C'est grâce en partie à la calligraphie, que les prêtres pouvaient interpréter les présages. Il a ainsi été découvert des carapaces de tortues et os d'animaux sur lesquelles étaient inscrits des caractères. Ils inscrivaient la question posée et interprétaient la réponse avec les craquelures qui apparaissaient lorsque l'os était au dessus du feu.

C'est à cette période l'histoire que la calligraphie prit vie, écrite sous forme de sinogrammes comme des sceaux. Il a été découvert vers 1898, environ 100 000 ossements près d'Anyang.

La croyance en un monde carré

D'après René Grousset, il a été découvert dans des tombes à N'gan-yang, que des sacrifices humains et animaux étaient pratiqués, pour diverses raisons. Par exemple, à la cour, pour fêter la nouvelle année, on écartelait des victimes aux quatre portes cardinales de la ville.

Les traditions avaient une place forte dans la vie des anciens chinois de la dynastie Shang. Mais leur mode de vie n'était pas uniquement basé sur la religion. Ils chassaient pour s'entraîner à la guerre, cultivaient et élevaient pour se nourrir. La base de leur alimentation était le millet, le blé, l'orge pour les céréales, le porc, le mouton, le chien, le boeuf et les vers à soie pour les viandes.

La chasse était pratiquée avec des outils précis, qu'ils fabriquaient en bronze ou en métal. Mais ils fabriquaient aussi des outils spécifiques pour la vie quotidienne.

Les Shang avaient un système social, des croyances et traditions bien précis, tel qu'être enterré avec ces objets, esclaves et armes pour pouvoir revenir sur terre. Mais ils pensaient aussi que la terre était carrée et qu'ils régnaient au centre de celui-ci.

Céline Tabou

   



A lire également :

Qin, la première dynastie impériale (22/09/2007)
La dynastie Zhou (16/09/2007)
La dynastie Xia (01/09/2007)
Histoire de la Chine : au départ était le néolithique... (25/08/2007)




Lire les autres brèves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  géographie  actualité  livres  musique en chine,  cinéma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english