toute la chine, histoire, géographie et actualité de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, événements historiques, muraille de chine
chine .  .  .   
Histoire .  Géographie .  Interviews .  Politique .  Eco .  Culture .  Société .  Education .  Tourisme .  Cinéma (+) .  Histoire .  Science .  Sport .  Liens (+) .  Forum .  Contacts


NEWSLETTER Votre e-mail  
 Science

Accueil > Science > Nature


Les tigres de Chine sacrifiés sur l'autel du commerce ?
Victimes entre autres du braconnage, les tigres de Chine pourraient faire un pas de plus vers l'extinction. Pékin envisage en effet de lever l'interdiction de certaines parties du corps des tigres, utilisés par la médecine traditionnelle chinoise...
11/06/2007


Un tigre blanc du zoo de Shenyang (province du Liaoning)
crédits : Nicolas Jucha




Majestueux animal, le tigre est une espèce en danger, et par conséquent protégée. Cependant, la Chine pourrait faire un pas en arrière dans sa protection du félin en levant une interdiction concernant le commerce de certaines parties du corps des tigres.

Il s'agit en particulier d'une partie des os de l'animal, qui permet de guérir de nombreux maux parmi lesquels les rhumatismes, la fatigue chronique, la paresse... Selon Pékin, cette mesure doit permettre de réduire le braconnage et aider les tigres à l'échelle internationale à se repeupler.

Lors de la Convention sur le commerce international des espèces menacées, la Chine a prévenu qu'elle autoriserait peut être le commerce de certaines parties du corps des tigres en captivité si cette mesure, selon une étude scientifique, pouvait réduire le braconnage.

Une annonce qui ne fait pas le bonheur des environnementalistes et des protecteurs de l'espèce, qui dénoncent des motivations économiques liées au commerce de médecines traditionnelles usant certaines parties des tigres dans leurs remèdes.

Les habitudes des Chinois sont pointés du doigt, d'autant plus que l'interdiction adoptée en 1993 (portant sur les os et la peau de l'animal), a stimulé le commerce des parties du tigre via le braconnage, alors qu'elle était censée faire disparaître ce commerce.

Le groupe WWF et l'association Traffic ont mis en garde contre le projet chinois, qui risque de mener les tigres à une disparition totale. Les pays voisins de la Chine et possédant une population de tigres comme l'Inde, le Bangladesh ou encore le Népal sont particulièrement inquiets.

Car si les braconniers en Chine venaient à souffrir des mesures chinoises, ils pourraient très se tourner vers les autres pays de la région pour conserver leurs profits... Bref, de l'attitude chinoise va dépendre le futur des tigres en Asie, et de nombreux pays espèrent aujourd'hui que Pékin renoncera à ce projet.

Nicolas Jucha

   



A lire également :

Les pandas ne sont pas des cadeaux! (20/09/2007)
La Chine mise sur ses forêts (12/03/2007)
La Chine a la main verte (29/01/2007)




Lire les autres brèves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  géographie  actualité  livres  musique en chine,  cinéma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english