toute la chine, histoire, g�ographie et actualit� de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, �v�nements historiques, muraille de chine
chine          
Histoire .  Geographie .  Cinema (+) .  (Revue de Presse) .  Forum .  Contacts                                      



NEWSLETTER Votre e-mail  
 Culture

Accueil > Culture

Frdric Jaudon, les dambulations d'un chaman urbain Pkin
Rcemment, nous avons rencontr l'artiste Frdric Jaudon, de passage Pkin. Petite prsentation de l'homme, qui se qualifie de chaman urbain, et nous a livr ses impressions sur la capitale de l'Empire du milieu.
09/05/2007


Voir le diaporama

Artiste parisien, Frdric Jaudon tait de passage Pkin du 9 au 20 avril 2007. Dans ses bagages, il a apport deux vlos originaux de sa cration, lesquels n'ont pas manqu de susciter la curiosit et l'intrt de la population locale. Nous avons eu la chance de pouvoir le rencontrer et de lui parler, en toute convivialit, autour d'une bire partage dans un hutong du quartier Dongsishitiao...

Le 18 avril, un coup de fil rtentit la rdaction de Toute la Chine. A l'appareil, Frdric Jaudon, un artiste parisien de passage Pkin pour prendre contact avec la population locale et prsenter l'une de ses crations phares : le cyclebi, un vlo qui se veut rvolutionnaire et l'ami de vos vertbres.

Un rendez-vous est rapidement fix au lendemain la station de mtro Dongsishitiao. Plutt que d'aller nous installer la terrasse d'un bar de Sanlitun, la rue prfre de beaucoup d'occidentaux bass Pkin, nous dcidons de pntrer au hasard l'un des hutongs du quartier.

Nous nous installons la terrasse d'un petit restaurant o nous commandons simplement plusieurs bires et commenons parler du pourquoi de la venue de l'artiste Pkin. S'imprgner de la rue chinoise et prsenter le cyclebi sont les principales raisons.

L'homme se qualifie de chaman urbain, mais il est surtout quelqu'un d'ouvert et qui cherche un contact authentique avec la population locale, d'o sa prfrence pour les hutongs plutt que les grandes rues touristiques.

Rapidement, alors que nous discutons, le vlo de l'artiste attise la curiosit et l'intrt des passants. Confiant, Frdric Jaudon, qui ne parle pourtant pas chinois, commence communiquer avec plusieurs personnes via le language universelle du corps. Le rapport est chaleureux et une jeune fille se permet mme de tester le vlo sous l'oeil amus des autres personnes autour.

Quand on lui demande le prix de son invention, ce qui est arriv de nombreuses reprises durant son sjour, notre chaman urbain rpond qu'il n'est pas vendre, moins d'adopter son inventeur avec le vlo...

Vient alors notre tour d'essayer l'engin, et incontestablement, il en ressort une sensation de confort et de bien tre au niveau du dos, maintenu dans une position naturelle grce la physionomie du bicycle. Le 20 avril, Frdric Jaudon a repris l'avion pour Paris, en laissant cependant les deux vlos qu'il avait amen avec lui Pkin. L'artiste a livr ses impressions de voyage, notamment consultables sur son site internet www.cyclebi.com.


Le message de Frdric Jaudon

Bain de peuple
Plusieurs rponses constructives m'ont permis d'optimiser mon voyage clair sans nuire la qualit de mes rencontres. J'ai pu croiser un large spectre de belles personnalits allant d'artistes chinois des experts commerciaux en passant par divers journalistes. La varit de leurs motivations et de leurs regards m'a permis d'approcher les complexits pkinoises.

A ct de ces rendez-vous improviss, mon dsir prioritaire de prendre un bain de peuple a t combl au del de mes esprances. Ces imprgnations, rieuses et chaleureuses, ont renforc mes convictions citoyennes d'unit dans la diversit. Chaque nation comme chaque individu se doit de valoriser son identit pour inventer les nouveaux us et coutumes de la civilisation mondiale en construction. Le peuple chinois est encore aujourd'hui trs imbib de la sagesse de ses grands penseurs mme si certains ne voit que sa docilit de main d'oeuvre bon march.

La sagesse est dans le dosage. Au del des voracits mercantiles de notre rue vers l'or jaune, sachons capter et respecter les subtilits du vivre ensemble chinois mme si le contexte est loin d'tre idyllique. L'occident a beaucoup apprendre de la Chine qu'elle se reprsente trop souvent comme une fourmilire o la base est uniforme et efface. Une des plus grandes leons que j'ai reu du petit peuple, est sa capacit exister d'une manire ou d'une autre, individuellement et collectivement.

Dambulation vlocipdique empathique
Tt le matin, je cherchais un parc pour apprcier l'assiduit du plus humble dans sa pratique des arts de mises en valeur du corps et leur l'esprit. Chacun arrte le temps pour nourrir son entit et s'inscrire dans l'uni-vers. J'ai admir aussi ceux qui s'adonnent la calligraphie potique et phmre avec de gros pinceaux gorgs d'eau. Ces dpositaires de la culture font renatre de vieux caractres oublis.

Tout au long de la journe je traversais la capitale de part en part et en tous sens. Je me suis souvent immisc respectueusement au coeur des hutongs les plus pauvres. Mon vlo insolite m'a ouvert de nombreuses portes et de nombreux coeurs. La curiosit rciproque a provoqu une qualit d'change et la barrire des langues a favoris le para langage. Nous ne pouvions pas parler de Confucius ou de Lao-Tseu mais mettre en pratique leur sagesse. Ces moments simples de tentatives de communication intuitive m'ont touchs au plus profond de mon tre.

Tard le soir, je dambulais encore au hasard pour trouver les espaces consacrs la convivialit et aux divertissements. J'y ai crois une vaste mosaque d'individus, du solitaire en costume aux familles en pyjama. De l'expert au dbutant, chacun danse, jongle, chante, joue de la musique ou s'attroupe pour regarder les autres avant de repartir un peu plus loin picorer une nouvelle curiosit.

Ce pouvait tre des couples de valseurs ou un groupe d'octognaires en costume rgional paillettes qui s'appliquent, munis d'ventails, rpter une chorgraphie rptitive au son d'un transistor vacillant et grsillant. Ce pouvait tre aussi des patineurs slalomeurs roulettes, rois de la marche arrire et du drapage contrl. Mon vlo ballon de foot provoquant lui aussi des attroupements, j'vitais de rester trop longtemps au mme endroit pour ne pas trop perturber les convivialits.

Vlo Perso
Ce n'est pas par hasard si je suis venu m'imbiber de la rue chinoise avec un vlo original. Ce modeste moyen de locomotion n'a pas que la capacit de rsoudre les problmes matriels de circulation, de stationnement ou de pollution. Il est avant tout idal pour crer du lien social et culturel dans les cits. Il donne de l'indpendance, de la libert et mme de la dignit quand on le personnalise. Sur ce dernier point, mes multiples expriences de customisation artistique ou atypique de vlos, m'ont montr que ces chevaux de fer mtamorphoss donnaient beaucoup de fiert leurs utilisateurs.

Je m'entte persuader les citadins de singulariser leur montures pour affirmer leur identit. Plus le monde et ses valeurs ont tendance se niveler, plus les individus ont besoin de se diffrencier pour exister. Le vlo rempli pleinement cette aspiration et s'avre en plus un remarquable outil citoyen, en particulier la jeunesse, pour apprendre et dvelopper le respect de l'autre.

Des graines de culture
J'ai laiss mes deux vlos dans la capitale de l'Empire du Milieu. J'espre qu'ils rouleront beaucoup et procureront aux gens qui les montent les mmes jubilations urbaines que je ressens. J'ai ador me noyer dans le flot htroclite des triporteurs pour tricoter des trajectoires hallucinantes improvises au dernier moment.

Je me sentais beaucoup plus en scurit et en libert que dans la circulation agressive parisienne. Il me faudra beaucoup de temps pour dcanter et assimiler ce premier voyage initiatique. Des milliers de sourires croiss, du chiffonnier en qute de la moindre bouteille vide au rustineur de chambre air en passant par les multiples petits mtiers trois roues. Tout n'est pas rose en cette anne du cochon il y a aussi de nombreuses grosses voitures noires aux vitres copieusement fumes pour masquer les nouveaux riches.

J'ai quand mme sem quelques graines pour d'ventuels projets d'vnementiels autour du vlo et pour une fabrication locale. Je reste ouvert tous projets de partenariat autour de mes diverses activits. Je remercie encore toutes les personnes qui m'ont accueilli et indiqu les bons chemins. Merci la Chine pour ses leons particulires de dignit et de jovialit.


Un grand merci Frdric Jaudon pour son tmoignage. Pour en savoir plus sur cet artiste, rendez-vous sur le site cyclebi.com.

Nicolas Jucha

   




Lire les autres brves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  gographie  actualit  livres  musique en chine,  cinma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english