toute la chine, histoire, g�ographie et actualit� de la Chine, frises chronologiques, bibliographie, notes biographiques, �v�nements historiques, muraille de chine
chine          
Histoire .  Geographie .  Cinema (+) .  (Revue de Presse) .  Forum .  Contacts                                      



NEWSLETTER Votre e-mail  
 Interviews

Accueil > Interviews

Entretien avec Pierre Picquart, spcialiste du monde chinois (interview exclusive)
Cette semaine, Toute la Chine vous propose une rencontre avec monsieur Pierre Picquart, docteur en Gopolitique, spcialiste de la Chine et de sa diaspora. Pour vous, il parle de ses activits et livre son analyse sur plusieurs sujets d'actualit.
25/04/2007


Le docteur Pierre Picquart
crdits : www.chinoisdefrance.com




Prsident du CEDRIC, centre de recherche, d'tudes, et de communication sur la Chine, docteur en Gopolitique et Sciences Humaines, Pierre Picquart est un grand expert de la Chine et de l'immigration chinoise. Il effectue rgulirement des interventions pour diffrents mdias (chanes de tlvision, agence de presse, radios, quotidiens et revues) afin de parler de la Chine sous ses diffrents angles. Il tait notamment revenu, en janvier 2007 pour le compte d'Europe 1, sur le voyage de Sgolne Royal en Chine, et en dcembre 2006, avait t l'invit du 20h de TF1 pour parler de la prostitution chinoise Paris.

Toute la Chine : Bonjour Monsieur Picquart, pouvez-vous vous prsenter aux lecteurs de Toute la Chine ?

Pierre Picquart : Bonjour, je suis docteur en Gopolitique et Sciences Humaines l'Universit de Paris VIII. Mon sujet de thse tait la Diaspora chinoise en France et dans le monde. Mon intrt pour l'Empire du milieu existait dj avant de rdiger ce travail, par la suite j'ai tudi plus en dtails la Chine contemporaine.

En 2004, j'ai publi mon premier ouvrage, l'Empire Chinois, lequel a t plusieurs fois rdit. Il s'agit d'une synthse sur la Chine et sa diaspora dans le monde. J'ai galement particip des travaux pour la Commission europenne (immigration chinoise en Europe et en France, les touristes chinois et leur impact...), pour des ministres franais (mode de vie et intgration des immigrs chinois...). Je ralise des expertises pour des organismes d'tat ou des organismes europens, et aussi des entreprises prives. J'ai galement, via des articles publis, particip de nombreux ouvrages collectifs.

Mes domaines de comptences sont l'immigration chinoise, l'intgration des immigrs chinois, mais aussi la gopolitique, la culture, l'conomie, l'histoire ou encore la sociologie chinoise. Pour moi, il faut comprendre tous ses aspects et angles pour avoir une vision objective et raliste d'un pays. Il faut se doter d'une vue d'ensemble.

TLC : Pouvez-vous nous parler du CEDRIC dont vous tes prsident ?

P.P : Le CEDRIC est un outil associatif et lgal n de la volont de fdrer mes travaux. Il est concrtement une structure de recherche et de communication sur la Chine et le monde chinois. A travers lui sont organiss des colloques et missions spciales. Cette structure dpend en particulier de ma comptence mais est en lien avec des journalistes et experts du monde entier. Il existe depuis 2001, et ses effectifs voluent au rythme de ses activits. En clair, nous activons nos rseaux d'experts quand une tude particulire nous est demande. Nous communiquons nos informations aux mdias, entreprises, institutions politiques, universits, tudiants, et aussi parfois au grand public. A titre de repre sur la quantit de nos travaux, cinq tudes nous ont t demandes en 2006.

TLC : Vous tes ce jour reconnu comme expert de la Chine, quand remonte votre premier contact avec ce pays ?

P.P : Je m'intresse ce pays depuis la fin des annes 1980. Mon premier sjour sur place date de 2000, et j'ai ensuite particip plusieurs voyages officiels. Je pressentais que la Chine tait un enjeu important et voluait pour assumer un rle important l'chelle mondiale. Encore aujourd'hui, la Chine est, selon moi, partie pour devenir le numro 1 conomique et politique dans le monde. Mon premier voyage a t un moyen de dcouvrir ce pays concrtement. Ce qui m'a le plus frapp lors de ce premier sjour, c'est le dcalage entre l'image qu'en faisait les mdias l'poque et la ralit sur le terrain. On dcrivait souvent la chine comme 10 ans en retard sur ce qu'elle tait vraiment.

TLC : Vous avez crit un livre, L'empire chinois, de quoi parle t-il ?

P.P : Ce livre relate la trajectoire des migrants chinois depuis 2000 ans. Il propose un parcours mondial, historique, conomique et gopolitique. Il traite des particularits du monde chinois et de sa rpartition sur les cinq continents. Il voque aussi l'avenir de la Chine, des particularits du monde chinois en comparaison aux pays occidentaux, dont il est trs loign. Sont traits galement les religions populaires, le bouddhisme, le taosme, le confucianisme, la culture du collectif, les socles de la socit ou encore l'importance de ne pas perdre la face dans la socit chinoise ainsi que l'arrive des Europens. J'y parle galement de la Chine actuelle, des rapports entre Pkin et Tawan, Pkin et le Tibet. Cette ouvrage est une synthse sur la Chine.

TLC : Que vous inspire les msaventures de Danone ou encore Schneider Electric dans l'Empire du milieu ?

P.P : On voit l'impact des diffrences culturelles travers ces pisodes. Entre deux personnes, ces diffrences ne posent pas forcment de gros problmes, mais sur le plan des entreprises et du business si... Il ne faut pas oublier qu'il y a encore peu, la Chine n'tait pas une conomie de march. De plus, dans les affaires, on ne fonctionne pas pareil en Chine qu'en Europe ou aux Etats-Unis. On constate beaucoup d'incomprhensions entre les socits chinoises et leurs partenaires occidentaux. Beaucoup d'entreprises ont voulu s'implanter trop vite en Chine. Mais les Chinois sont complexes, avec eux il faut dvelopper des relations spciales, presque amicales pour pouvoir russir en affaires. Un autre problme vient de la non clart des contrats et des diffrences d'interprtations de ceux-ci, ainsi que de la mconnaissance des rgles prvalant dans chaque pays.

TLC : La Chine a du mal contrler sa croissance et flirte avec la surchauffe. Quels sont les enjeux pour Pkin d'arriver ou d'chouer matriser son volution conomique ?

P.P : L'enjeu est de taille car la Chine va poursuivre sa croissance et tirer celle de l'ensemble de la plante. Ce pays est vou devenir le leader mondial. Ne pas contrler la croissance pourrait nuire la cohsion du pays. La Chine a besoin de cette croissance mais en la stabilisant, afin de prserver ses relations internationales et voluer jusqu' devenir totalement une conomie de march. Pkin doit lgrement freiner cette croissance et mieux la rpartir.

Aujourd'hui, l'conomie mondiale dpend beaucoup de la Chine et de sa situation conomique. Avant, on regardait surtout ce qu'il se passait la bourse de New York, dornavant c'est lorsque la bourse de Shanghai vacille que le monde tremble. Concernant les causes de cette surchauffe, il faut se tourner vers la rcente histoire du pays.

En 1949, il est parti de rien ou presque. Pkin a tout fait pour favoriser sa croissance, et disposait d'un grand potentiel, d'autant plus que tout tait construire. Par consquent, en s'ouvrant au monde, la Chine est devenue un norme march, avec une grosse demande de consommation et d'investissements, ce qui provoque des risques d'emballement. La Chine est aujourd'hui un pays dvelopp mais toujours en dveloppement, qui plus est rapide. La croissance est positive car elle produit des richesses, mais elle implique aussi des changements de socit et des besoins plus grands, comme celui de la protection de l'environnement. D'o le besoin de la canaliser pour assurer la stabilit du pays.

TLC : La position chinoise dans la crise du Darfour lui a attir de nombreuses critiques. Selon vous, pourquoi Pkin rchigne tant faire pression sur le rgime de Khartoum quitte ternir son image ?

P.P : La Chine comme tout tat a une Histoire. La Chine s'amliore sur de nombreux points, mais certains partenariats contracts auparavant ne lui sont peut tre pas favorables. Chaque pays a ses problmatiques et besoins en matires premires, ce qui explique parfois leurs positions. La diplomatie chinoise a nanmoins permis d'obtenir un accord rcent entre le Soudan, l'ONU et l'Union Africaine. La politique internationale est complexe et ses enjeux sont importants. Par exemple, il n'est pas judicieux de mlanger les Jeux Olympiques et la politique comme cela a t fait par certains. Dans les concessions faites par le Soudan, la Chine a srement jou un rle comme elle l'avait fait sur le dossier nuclaire coren.

Les Jeux Olympiques approchent grands pas, comment les imaginez-vous ?

Je crois que les JO 2008 s'annoncent grandioses. La Chine accueille pour la premire fois une manifestation sportive internationale de cette ampleur. Elle n'tait pas forcment prpare cela il y a plusieurs annes. Ces jeux sont un pari, l'enjeu est de montrer une autre image de la Chine. L'enjeu est au del du sport, l'enjeu est gopolitique... Les Chinois veulent russir des Jeux exemplaires. L'enthousiasme dans la population est rel et croissant. Avoir les JO chez eux est dj un rve qui s'est accompli. D'autres vnements devraient suivre dans cette Chine trs active.


Merci au Docteur Pierre Picquart d'avoir rpondu nos questions, et merci vous tous d'avoir lu cet entretien. A bientt pour de nouvelles interviews d'experts et d'acteurs du monde chinois sur Toute la Chine.

Nicolas Jucha

   




Lire les autres brves

 

toutelachine.com : histoire de la chine,  gographie  actualit  livres  musique en chine,  cinma chinois  forum sur la chine  mailing-list  presse  contacts  english